Filiatus - Les paramétrages


1. Les liens, notes et événements : Dans l'onglet "Affichage" se trouvent les différentes options destinées à renforcer le texte de la monographie. L'option "Les alliances entre cousins" est une des plus belles proposées par le logiciel. Elle permet au programme d'aller sonder systématiquement les quartiers d'ascendance du conjoint afin de détecter une éventuelle parenté entre les époux. Ainsi, un peu à la manière d'un curé de l'ancien temps, Filiatus la retranscrira dans le texte, par exemple de la manière suivante : "elle se maria avec son cousin du 2ème au 3ème degré paternel". "Les liens avec les célébrités" ne se dégrisent que lorsque l'utilisateur a sélectionné au moins un "VIP" dans sa base. "Les liens avec les témoins concernent les témoins enregistrés avec chaque BMS ou autre événement biographique. Les options des "Notes et événements", non précochées, peuvent parfois être grisées dans la mesure où le dossier ne contient aucune note ou événement enregistré au préalable. Ces événements sont en fait les annotations que l'utilisateur a saisies dans les onglets de la fiche d'état-civil de Filiatus ou de son logiciel de généalogie. Les "dates historiques" : si l'ancêtre est né le 14 juillet 1789, le programme mentionnera, discrètement, en bas de page, que celui-ci est né le jour de la "Prise de la Bastille". Lorsque la date de naissance est précise, Filiatus permet même de développer une courte astrologie du personnage axial. Toutes les options nous semblant présenter un intérêt de premier ordre pour la monographie sont présélectionnées. On trouvera dans l'onglet "Secret" des options complémentaires, concernant les sources, les témoins, etc.




2. La mise en page : Comme son nom l'indique, le 3e onglet concerne la mise en page du document final. Ce document peut être édité sous forme de livret avec couverture ou d'article pour un magazine, en une, deux, trois ou quatre colonnes, avec ou sans ligne séparatrice. Les notes peuvent être placées en bas de page ou en fin de document. La taille de la police peut varier de 8 à 14. Le zoom de lecture dans le traitement de texte est modifiable de 10 à 500%. La page 2 de l'ouvrage devant rester vierge pour permettre de commencer le texte sur la page de droite, la case "Dos de couverture vierge" est précochée. Dans le cas d'un article, il est recommandé de décocher cette option. Bien que les titre et haut de page soient directement modifiables dans le traitement de texte, Filiatus vous fait dans le cadre "Style" quelques propositions, naturellement librement adaptables au besoin de l'utilisateur.




3. La préface et l'introduction : L'édition "papier" étant la fierté de tous les généalogistes, Filiatus leur propose de personnaliser leurs travaux. Ainsi le programme laisse la main à l'utilisateur pour rédiger à son idée la préface et l'introduction de sa monographie (pour une généalogie ascendante seulement). Néanmoins, pour les moins inspirés, en cliquant sur "Automatique" l'utilisateur peut se voir proposer une suggestion d'introduction sommaire qu'il pourra éventuellement modifier par la suite. Il ne faut pas oublier que Filiatus n'a pas la prétention d'éditer un document définitif. A l'image d'un manuscrit présenté à un éditeur, il risque fort d'y avoir des petites rectifications à faire dans le texte final. Dans sa suggestion d'introduction, le programme va remonter l'ascendance du personnage axial afin d'en extraire des informations qu'il transposera à l'aide de phrases pré-initialisées. Quelques statistiques sur les mois de baptêmes, naissances, décès et autres mariages civils ou religieux, ainsi que quelques mots sur les personnages importants de la base (VIP), donneront un aspect encore plus professionnel à cette introduction.




4. Le texte : Filiatus offre à l'utilisateur mille-et-une façons d'enrichir son texte : en "jonglant" avec les titres de noblesse (comte, marquis, etc.), les préfixes (maître, messire, etc.), les suffixes (le jeune, l'aîné, etc.), les surnoms (dit la Rose, etc.).




5. L'identité : dans le même souci de rendre son texte plus agréable à lire, l'utilisateur pourra choisir de reprendre ou pas le patronyme du père et/ou du beau-père, pour éviter les redondances particulièrement dans l'énumération de la fratrie (ce qui est néanmoins nécessaire dans une ascendance et indispensable dans la fonction "Album"). Il en est d'ailleurs de même pour la répétition du département dans le corps du texte, à ceci près que tous les noms de lieux sont listés par ordre alphabétique en fin de document. Le rappel du patronyme des enfants peut s'avérer pesant lui aussi, sauf quand il est différent de celui du personnage étudié, quoique cela soit parfaitement géré par le programme. Dans tous ces exemples, un clic dans la case à cocher appropriée permet de lire une phrase simulant le texte final.




6. Les tableaux : Filiatus offre une fonctionnalité inédite, qui est l'édition du texte de la monographie et des tableaux généalogiques dans un même document. Cependant, l'affichage du texte ou bien des tableaux généalogiques peut parfois s'avérer inutile, notamment au cours de tests. Dans ce cas, l'utilisateur cochera l'option de son choix. Les onglets "Tableaux" et "Arbres" proposent également d'autres options, destinées à mettre en valeur une information particulière, telles que le surlignage de certaines professions, à faire ressortir une branche particulière, ou bien encore à alléger le poids du document final.




7. Les images : Filiatus gère parfaitement l'importation des images avec le fichier Gedcom. L'utisateur a ensuite la même possibilité que ci-dessus pour l'affichage ou non de ses images. Il est important de souligner que Filiatus incorpore les images à la monographie en les redimensionnant afin qu'elles s'intègrent harmonieusement à l'ensemble (les macros Word doivent impérativement être activées).




8. La profondeur de la généalogie : Filiatus développe des généalogies ascendantes ou descendantes allant de 1 à 40 générations. La descendance "Complète", programmée pour calculer automatiquement le nombre total de générations, est néanmoins expressément recommandée pour "boucler" soigneusement une généalogie. Toute sélection inférieure doit être réservée aux tests, car le fait de ne pas sélectionner une descendance "Complète" entraînera quelques petites imperfections. Par exemple, le programme ne prendra pas en compte les extinctions de branches et les tableaux généalogiques risqueront d'être interrompus graphiquement.




9. Les branches : L'utilisateur a la possibilité de renommer à sa guise les différentes branches d'une généalogie descendante. Ainsi, par exemple, l'intitulé "Branche des Lignon de Villeneuve-le-Roi" permettra une identification immédiate de la branche, facilitera la localisation des individus concernés, et le plaisir du lecteur n'en sera que plus grand.




9. Divers : Le dernier onglet des "Options" regroupe des fonctionnalités qui pour être diverses n'en sont pas moins intéressantes. Ainsi, Filiatus offre à l'utilisateur la possibilité de choisir entre trois temps de conjugaison différents pour la rédaction de sa monographie, ce qui donnera un éclairage original à son texte. Outre une sortie automatique au format "*.rtf" reconnu par tous les logiciels de traitement de texte, il permet également l'exportation des données de la monographie sous la forme d'un fichier GedCom ou encore d'un fichier au format "*.txt" (patronymes, lieux, dates extrêmes, nombre d'occurences) en vue d'une mise en ligne sur Geneanet. Il est également possible d'éditer des listes "éclair", classées par patronymes ou par lieux. Enfin, pour peu qu'il ait fait l'acquisition (vivement recommandée !) de CartaGen, un autre logiciel conçu et développé par Michel Démorest, l'utilisateur pourra obtenir la carte géographique se rapportant à la généalogie éditée, laquelle carte il pourra facilement intégrer à la monographie en la copiant dans le presse-papier, puis en la collant dans son document à l'emplacement de son choix.




Tous les paramètres ayant été définis, nous pouvons maintenant cliquer sur "Lancer la monographie".



       Télécharger Filiatus

Présentation de Filiatus  Les monographies  Les paramétrages  Les arbres graphiques